Vous possédez du matériel d’escalade

Ces Equipements de Protection Individuelle (E.P.I.) doivent être conformes aux normes applicables (Décret du 5 août 1994) et contrôlés régulièrement (NF S72-701). Seuls les E.P.I. portant le marquage CE peuvent être « (…) vendus, loués ou distribués à titre gratuit (…)».

Il faut donc vous assurer que :

  • l’ensemble de votre matériel ait un marquage CE ;
  • la vérification minutieuse de l’ensemble du matériel en service soit organisée;
  • tout le matériel non conforme soit retiré du service.

La norme NF S72-701:2008 concerne:

  • la « Mise à disposition d’équipements de protection individuelle et matériels de sécurité pour activités physiques, sportives, éducatives et de loisirs dédiés à la pratique de l’escalade, l’alpinisme, la spéléologie et activités utilisant des techniques et équipements similaires ».
  • les modalités de contrôle et de suivi des E.P.I. et équipements similaires.

Certains matériels de sécurité ne sont pas classés comme E.P.I., ils ne sont donc pas concernés par cette norme, toutefois l’obligation générale de sécurité impose la même rigueur.

 

Identification et marquage du matériel

Pour permettre un suivi individuel ou par lot, chaque matériel doit être identifié dans un but de traçabilité.
Dans la plupart des situations, l’identification est réalisée par un marquage apposé sur le matériel.

  • pour les cordes : selon les préconisations du fabricant, en général ruban adhésif spécifique (attention aux solvants des scotchs, non autorisés), gaine thermo-rétractable, etc.
  • pour les baudriers, dégaines, sangles, … : selon les préconisations du fabricant, en général, étiquette attachée ou cousue, puce RFID
  • pour les mousquetons, le matériel mécanique, … : gravure légère, peinture, autocollant, etc.

Tout autre procédé d’identification autorisé par le fabricant est possible. Par exemple, le marquage des cordes vieillit souvent mal quand l’usage est intensif: vous pouvez adopter un autre système d’identification, mais pas de marqueur sur les fibres !

 

Registre du matériel

La norme précise que le registre du matériel doit être constitué de l’ensemble des fiches de vie ainsi que des notices d’information et d’entretien des fabricants.

Le responsable des achats doit donc veiller à récupérer chaque notice d’information des E.P.I..

Attention, lorsque l’achat porte sur de la corde ou cordelette vendue au mètre, le vendeur doit fournir soit la notice d’information du fabricant, soit les références du produit permettant de retrouver la notice d’information sur le site internet du fabricant.

Les exigences de la norme se cumulent avec celles du fabricant et il convient de retenir la plus contraignante.

Par exemple, la norme ne précise pas de durée de vie limite de chaque E.P.I., toutefois un fabricant, dans sa notice d’utilisation, peut préciser une durée de vie / une durée de stockage maximales, elles doivent alors s’appliquer.

En cas de suivi informatique, en attendant des règles relatives à la signature électronique, il vous faudra imprimer pour archivage un état à l’issue de chaque contrôle complet qui sera signé par le contrôleur.

Sur chaque fiche de vie sont consignés pour chaque E.P.I. (ou lot d’E.P.I.) :

  • type de matériel, fabricant, modèle, identification
  • date d’acquisition
  • année de fabrication
  • date de première mise en service
  • date limite de mise au rebut pour les matériels ayant une durée de vie maximale
  • remarques des utilisateurs
  • modifications éventuelles des caractéristiques (longueur, état de la corde, état du baudrier : pontet, boucle, etc.)
  • conditions d’utilisation exceptionnelles pouvant compromettre une utilisation future : choc suite à une chute de facteur 2, usure de la corde sur une arête vive, etc
  • bilan des contrôles selon la périodicité établie
  • un certificat de conformité du matériel

 

Information AUX utilisateurs

Lors d’une mise à disposition d’EPI, l’utilisateur doit :

  • être informé des conditions d’utilisation et d’entretien du matériel qui lui est confié
  • avoir la possibilité de consulter la notice d’utilisation du fabricant et le certificat de conformité
  • être sensibilisé au bon réglage du matériel

Dans le cas d’une activité encadrée avec mise à disposition de matériels, c’est à l’encadrant de :

  • vérifier le bon état du matériel
  • fournir aux utilisateurs les informations nécessaires concernant le matériel qu’ils utilisent
  • apprendre à chaque utilisateur à réaliser systématiquement les contrôles de routine avant de commencer l’activité

Au retour du matériel, l’encadrant ou l’utilisateur doit signaler toute chute importante, tout événement exceptionnel ou tout défaut constatés. Cette procédure peut être formalisée par la signature d’un formulaire ou la consignation sur le registre des E.P.I.

 

Prestation de contrôle des EPI proposée par Pyramide

  • création d’un registre de sécurité conforme à la norme NF S72-701:2008 permettant le suivi
  • étiquetage individuel de chaque baudrier, sangle, mousqueton, corde, et autres E.P.I..
  • inscription de tous les E.P.I. dans le registre de suivi du matériel
  • contrôle minutieux de tous les points d’usure et de sécurité de chaque E.P.I.
  • retrait immédiat de tous les E.P.I. dangereux ou obsolètes : ils sont alors placés dans un sac fermé marqué « mise au rebut » et remis au propriétaire.

Les conseils de Pyramide

  1. Conservez les factures et notices des E.P.I. lors de tout achat
  2. Faites réaliser les marquages et contrôle par du personnel ayant la compétence (diplômé) et la protection juridique (responsabilité civile) requises.